Gem Tri Athlé Triathlètes, Coureurs, Traileurs et Nageurs . Adeptes de courses avec obstacles
gemtriathle.gta@gmail.com
06.63.37.77.04
 
 

vidéos

Fan club -Prêt !

he did it!!!
cédric sur le
tri extrême des dolomites

ICON Livigno Xtreme Triathlon:
Départ 5h15 pour 3,8km de natation,
bike 195km avec 5000 d+
et enfin marathon: Arrivée (3000m d'altitude) à 21h49!!! 
 
Nage: 1h21'02
Vélo: 8h47'05
Marathon: 6h16'54

Arrivée.... en hypoglycémie!
  
 
Résulats officiels
 

Récit du guerrier

Un grand merci à tous... je savais que ça allait être dur avec si peu d'entraînement en un mois seulement et surtout avec mon problème hanche.
 
J' ai fait une belle natation pour me réveiller dans l'eau à 14*c et l'extérieur 5 a 6°c , un noir total à 5h15 puis en trifonction le vélo ça caille. J' avais les jambes parfaites, en pleine surcompensation je passe le 40km en moins 1h25 avec 2 cols à 2300m au milieu, les paysages sont magnifiques vers St Moritz glacier et lac dans la brume, 3eme col ( petite pause vidange complète) puis 4eme (2 stop par feux de travaux (arrêt obligatoire avec la 👮 suisse et le règlement).

J'arrive au pied du Stelvio en 4h au 125km... j' ai doublé tout le monde à vélo et personne ne m'a doublé ( sortie de parc vélo autour 70 /80eme et pied du Stelvio dans les 20 ) j' attaque donc ce col mytique ( le plus dur jamais fait pour moi au regard des conditions avant ) 25 km de montée et 48 lacets pour arriver sur un glacier à 2760m (2em col Europe). Je suis très bien jusqu'à 4km du sommet avec un coup de chaud et crampe quadri, je laisse partir les 3 ou 4 vélos avec qui je me tirais la bourre ( ils finiront 4, 7 et 9e à la fin).
J'étais bien mais je paye maintenant après 6h de vélo, mon manque de séances longues, pas grave déjà exploit d être aussi bien classé à ce moment, alors je passe en mode accroche et on verra après,.
Longue et belle descente puis un dernier col hors catégorie de 15km en plein soleil jusqu'à 2300m ... Dur dur , je perds 2 ou 3 places, j'en gagne une avec un mec qui a lâché et marche, Flo part se positionner à t2 car 2km de descente rapide puis marathon .

Après transition de 6mn, je suis cuit mais je pars pour 7km au début en trail descente et dés les premiers mètres, impossible de poser l'appui, (douleur à l'extérieur : ma hanche = pédalage en crabe donc tendinite extérieur genou après 8h45 de vélo, 6 cols et plus de 5000d+). Dommage,  je suis alors autour de la 15eme place et là où d'habitude je double au moins la moitié des coureurs qui me devancent,  je me fais une raison, ce sera en mode "marcher le moins possible et avancer en perdant le moins de temps possible" car sinon encore 8h d'effort.
Je cours à petits pas, je marche en descente car les impacts sont des coups de 🔪 dans genou et hanche.. J' arrive en bas au km10: ravito FloFlo puis 11km solo pour monter 300+. Je perds des places dés que c'est roulant (car eux déroulent et souvent avec binôme porteur d'eau autorisé, mais moi Flo gère aussi les filles). Le genou est désormais HS.. Vers km 22 je demande à FloFlo de me passer les bâtons que j' avais prévu uniquement pour la montée finale, cela soulagera l'impact... Je perds alors moins de temps , 2 ou 3 équipes me doublent dans cette partie, FloFlo m'attend à t3 ( 30eme km: cut off avec partage des athlètes top finishers qui on le droit de finir la course au sommet à 3000m d altitude et qui auront le tee-shirt blanc, et ceux -hors délai- qui finiront leur marathon en bas sur une boucle de 12km dans la vallée à 1800m / tee-shirt noir. )

Après 4km de trail je descends sur t3 , je rejoins FloFlo 3h30 de course, contrôle du sac et matos obligatoire et on part pour le final.. À ce moment-là je suis cuit , les efforts pour supporter la douleur et la longueur de l'effort - plus rien ne passe (je passe les détails de pause caca et vomito depuis 10 bornes)... cette boucle de 12km, je dois la faire obligatoirement avec un supporter ( Floflo):  3/4km de faux-plat descendant dans la rue piétonne du centre de Livigno puis une piste rouge à monter sur 1km presque tout droit, un trail valloné sur 3/4km au-dessus de la vallée et un final de 4km à 20% de moyenne pour monter à 3000m... (j' avais prévu 1h +1h) mais en fait, je n'arrive plus à courir, 3 équipes nous doublent à cause des parties roulantes qui sont un calvaire pour mes genoux, Donc 1h30 pour la partie 1, puis on attaque la montée, je vomis , je ne peux plus ni manger ni boire. Une équipe nous rattrape à ce dernier ravito avant le 'sprint' final de 1h, ce sera en mode déshydratation, hypo, le robot se met en marche aidé par les encouragements de Floflo. On prend 100m d'avance sur le duo derrière et comme on marche tous , je ne perds plus rien, et même je me paye le luxe dans un dernier effort à 500m de l'arrivée de me taper un duo, la vision est rétrécie (style couloir blanchâtre dans le brouillard) j' entends à peine Flo, la pente passe à 30%, même mes bras n'arrivent plus à appuyer au sol pour aider mes jambes, je donne mes dernières forces dans les 💯 derniers mètres bordés de 🔥 de Bengale et torche, j' arrive enfin sur l'arche à 3000m d'altitude, après 6h15 de course (35eme temps càp), mon corps lâche,  je m écoule, brancard, refuge médical , perfusion (500 glucose, 500 Hydra nacl , un antivomito en perf), Et c'est bon, après 1h de repos, je pars déguster une bonne entrecôte au resto d'altitude à minuit puis descendre par le téléférique ...

C'était mon 10eme Ironman, mon temps le plus long en course 16h45 je crois, je termine 21eme sur 220
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Après l'ecosse et la norvège: nouveau défi pour cédric le 30 aôut...

DESCRIPTIF OFFICIEL DE LA COURSE:



рrеmіеr déраrt
 
05h00
Dіstаncе еxаctе
 
241 km
Dénіvеlé cіrcuіt
 
6100 m
Infоrmаtіоns sur l'éрrеuvе3.8 km dе nаtаtіоn, 195 km dе vélо еt 42,2 km dе cоursе à ріеd.
Lа nаtаtіоn sе dérоulеrа dаns un lаc d'аltіtudе, à 1800 m аu dеssus du nіvеаu dе lа mеr.
195 km dе vélо, аvеc еnvіrоn 5000 m dе dénіvеlé, trаvеrsеrа lа Suіssе vоіsіnе. À раrtіr dе Lіvіgnо 1815 m аu-dеssus du nіvеаu dе lа mеr, jusqu'аu cоl Fоrcоlа (2315m), lе cоurs аmènе lеs аthlètеs еn Suіssе à mоntеr lе Bеrnіnа Pаss (2323). Puіs dіrеctеmеnt à St. Mоrіtz, jusqu'à Zеrnеz.
C'еst l'hеurе du раssаgе dе Fuоrn (2149 m), dеscеndаnt à Vаl Mustаіr еt еn rеvеnаnt еn Itаlіе.
Unе fоіs аrrіvé à Prаtо аllо Stеlvіо, unе аutrе mоntéе sur 48 vіrаgеs, jusqu'à cе quе vоus аrrіvіеz аu Stеlvіо Pаss (dеuxіèmе раssаgе lе рlus hаut еn Eurоре, 2757 m).

42.2 km dе cоursе рédеstrе, аvеc déраrt dе Тrераllе Lіvіgnо еt аrrіvéе à Cаrоusеl (3000 m) à Lіvіgnо.
Lеs huіt рrеmіеrs kіlоmètrеs раrcоurеnt unе іncrоyаblе ріstе dе dеscеntе quі mènе à lа ріstе cyclаblе dе Lіvіgnо.
Lеs dеrnіеrs 10 km оnt un gаіn d'аltіtudе іmроrtаnt d'еnvіrоn 1100 mètrеs cоnduіsаnt à Cаrоsеllо (3000m)....